valuation du risque génotoxique dans un laboratoire d’anatomopathologie par le test des micronoyaux

Description
valuation du risque génotoxique dans un laboratoire d’anatomopathologie par le test des micronoyaux

Please download to get full document.

View again

of 6
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Information
Category:

Ecology

Publish on:

Views: 3 | Pages: 6

Extension: PDF | Download: 0

Share
Tags
Transcript
  E´valuationdu   risquege´notoxiquedansunlaboratoired’anatomopathologieparletestdesmicronoyaux Genotoxicriskassessmentinananatomicalpathologylaboratorybyuseofthemicronucleustest A.   Brahem a, * , S.Bouraoui b ,   H.   ElGhazel b ,A.   Ben   Amor c ,   A.Saad b ,   F.   Dabbebi a ,N.   Mrizek a a Service   de   me´decine   du   travail    et     pathologie    professionnelle,   CHU   Farhat    Hached,   Sousse 4000   Tunisie b Service   de   cytoge´ne´tique   et    de   la   biologie   de   la   reproduction,   CHU   Farhat    Hached,   Sousse 4000   Tunisie c Laboratoire   de   toxicologie,    faculte´ deme´decine   de   Tunis,   Tunis,   Tunisie Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com  Summary Aim   ofthe   study.   Theaimof    the   presentstudyistoassess   thegenotoxic   effectof    occupationalexposure   to   formaldehydeinanatomicallaboratoryworkersinorder    topropose   a   strategyfor adequatesafety.This   studyincluded31   pathologyandanatomylaboratoryworkersfrom   theFarhatHached   universityhospital-Sousse(Tunisia)exposedtoformaldehydecomparedto31controls. Method.   The   two   populations   werepaired   according   tosex,   age,   andsmoking   habits.   The   genotoxic   risk   assessment   was   carried   out   usingthe   micronucleus   test.   The   level   ofexposure   to   formaldehyde   wasdetermined   by   useof    a   passive   air-monitoring   badge. Results.   The   average   age   ofthe   exposed   workers   was42.16   years.The   average   exposure   period   toformaldehyde   was   15years.   Threedetermination   offormaldehyde   in   the   airof    the   macroscopy   roomrevealed   concentrations   of    respectively   0.16,   1.80   and   3.43   ppm.   Asignificant   increase   in   micronucleus   frequency   (49.25    18.67 % vs7.08      4.62 % ,    P =0.03)   was   noted   in   the   exposed   group   as   compa-red   to   controls. Conclusion.   The   application   of    genotoxicity   tests   may   beuseful   inthe   detection   ofcytogenetic   damage   related   to   occupational   exposureto   a   potentially   carcinogenic   environment.   The   results   of    the   presentbiomonitoring   study   emphasize   the   need   fordeveloping   a   safetyprogram.    2011   Elsevier    Masson   SAS.   All   rights   reserved. Keywords:   Anatomical   pathology,   Genotoxicity,   Occupational   ex-posure,   Formaldehyde,   Micronucleus   test Re´sume´ But   de    l’e´tude.   L’objectif    de   cette   e´tude   e´tait   d’e´valuer    le   risquege´notoxique   lie´ a ` l’exposition   professionnelle   au   formalde´hyde   par    letest   desmicronoyaux   afin   deproposer    unestrate´gie   depre´ventionade´quate.   Il   s’agit   d’une   e´tude   analytique,   portant   sur    31personnestravaillant   dans   lelaboratoire   d’anatomopathologie   duCHU   FarhatHached   deSousse   (Tunisie)   expose´esauformalde´hyde   compare´esaux   31te´moins   non   expose´squi   ont   e´te´ apparie´s   selon   le   sexe,   l’a ˆ ge,etle   tabagisme. Me´thode.   L’e´valuation   du   risque   ge´notoxique   a   e´te´ re´alise´epar    le   testdes   micronoyaux.   Lade´termination   dela   concentration   atmosphe´riqueen   formalde´hyde   a   e´te´ faite   a ` l’aide   d’un   badge   depre´le `vementpassif.L’a ˆ ge   moyen   desexpose´s   e´taitde42,16   ans.   L’anciennete´ moyenne   del’exposition   auformalde´hyde   e´taitde15ans.   Les   trois   dosages   atmos-phe´riques   duformalde´hyde   dans   lasalle   de   macroscopie   ont   re´ve´le´respectivement   des   concentrations   de   0,16,   1,80   et   3,43   ppm.   Le   tauxdes   lymphocytes   binucle´e´smicronucle´e´s   e´tait   significativement   pluse´leve´ dans   lapopulation   des   expose´spar    rapportauxte´moins(49,25      18,67 %   vs   7,08    4,62   % ,  p   =   0,03). Conclusion.   L’application   des   tests   dege´notoxicite´ a   permis   dede´tecter    chez   ces   employe´s   la   pre´sence   deseffets   mutage `nes   d’unenvironnement   professionnel   potentiellement   cance´roge `ne.Cesconstatations   nousincitent   a ` appuyer    lademande   delamise   enplace   des   moyens   de   pre´vention.    2011   Elsevier    Masson   SAS.   Tous   droits   re´serve´s. Mots   cle´s   :   Anatomopathologie,   Ge´notoxicite´,Exposition   profes-sionnelle,   Formalde´hyde,   Test   de   micronoyaux *   Auteurcorrespondant. e-mail:   brahemaicha@yahoo.fr Rec¸ule: 17janvier2011 Accepte´ le   : 25fe´vrier2011 Dans   le   monde 370 1775-8785X/$-seefrontmatter  2011   ElsevierMassonSAS.   Tousdroitsre´serve´s.10.1016/j.admp.2011.07.005Archivesdes   MaladiesProfessionnellesetdel’Environnement2011;72:370-375  Introduction Le   formalde´hyde,   ou   alde´hyde   formique   (H2CO)est   ubiqui-taire   tant   au   niveau   del’environnement   professionnel   quedomestique.   Il   est   tre`s   utilise´ dans   lesecteur   hospitaliercomme   fixateur   en   anatomopathologie   ou   de´sinfectant   desurfaces.   Il   est   pre´sent,   e´galement,   dansla   fume´e   de   tabac   etles   gaz   d’e´chappement   des   automobiles   [1].En   2004,   le   Centre   international   de   recherche   sur   les   cancers(CIRC)   aclasse´ leformalde´hydedans   legroupe   1des   agentscance´roge`nes   pour   l’homme   [2].Cet   avis   s’est   base´ surlesre´sultats   de   plusieurs   e´tudes   e´pide´miologiques   etd’uneme´ta-analyse   publie´een   1997   qui   ont   mis   en   e´vidence   uneaugmentation   del’incidence   des   cancers   nasopharynge´s   chezdes   sujets   expose´s   auformalde´hyde   [3].Le   formalde´hyde   est   un   agent   chimique   re´agissant   directe-ment   avec   l’ADN   sans   me´tabolisation   pre´alable.   Son   activite´ge´notoxique   a   e´te´ e´value´e   dans   diffe´rents   syste`mes,surdesmode`les   in   vitro,   surdes   animaux   etsur   des   populationshumaines.   Ainsi,   il   ae´te´ de´montre´ que   le   formalde´hydeestmutage`ne   sur   les   cellules   procaryotes   et   eucaryotes    y   comprisles   lymphoblastes   humains   etil   est   clastoge`ne   sur   les   cellulesde   mammife`res[4].Un   e´ventail   des   tests   est   actuellement   employe´ pour   lade´tection   de   premiers   effets   biologiques   des   agentsADN-pre´ judiciables   dans   les   diffe´rentes   cate´goriesprofessionnelles   :   l’analyse   decome`te,larecherche   des   e´chan-ges   entre   chromatides   sœurs,   larecherche   des   aberrationschromosomiques   etletest   de   micronoyaux   [5].Actuellement,   la   pre´vention   du   risque   cance´roge`neest   unepre´occupation   particulie`rement   importante   en   me´decine   dutravail.   Elle   demeure   cependant   de´licate   dans   samise   enœuvre   car   une    juste   appre´ciation   dece   risque   devrait   prendreen   compte,   sur   des   pe´riodes   deplusieurs   anne´es,   les   chroni-cite´s   des   expositions   qui   sont   leplus   souvent   multiples   etcomplexes.Dans   cette   e´tude,   nous   nous   sommes   inte´resse´s   aupersonneldu   laboratoire   d’anatomopathologie   manipulant   quotidien-nement   et   depuis   de   nombreuses   anne´es   d’importantesquantite´s   de   formalde´hyde.   Afind’appre´cier   l’effet   ge´noto-xique   du   formalde´hyde   chez   ces   salarie´s,   pour   ce   fait   nousavons   e´tudie´ des   biomarqueurs   d’effet   pre´coce   pour   permet-tre   d’e´valuer   objectivement   le   risque   cance´roge`ne   au   sein   dece   groupe   par   rapport   a` un   groupe   te´moin   afin   de   proposerune   strate´gie   depre´vention   ade´quate. Mate´rielsetme´thodes Ils’agitd’unee´tudetransversale   analytique,   portant   surunepopulationcompose´e   parle   personneldu   laboratoired’ana-tomopathologieduCHUFarhat   Hachedde   Sousse-Tunisie(populationexpose´e)qui   ont   accepte´ departiciper   a`cettee´tudeetd’ungroupe   te´moinconstitue´ des   individustravaillant   dans   le   secteur   administratif(parmi   lesconsul-tants   du   service   de   me´decine   du   travail),suppose´s   n’avoir jamais   e´te´ professionnellementexpose´sa` des   agents   ge´no-toxiques   et   vivant   dans   lameˆme   zone   ge´ographique   que   lessujets   expose´s.Les   deux   populations   ont   e´te´ apparie´es   selon   le   sexe,l’aˆge,   lacate´gorie   socioprofessionnelle   etletabagisme.Pour   chacun   des   sujets   inclus   dans   l’e´tude,   des   donne´esconcernant   sonhistoire   personnelle   etfamiliale   decancer,ses   habitudes   tabagiques,   sa   consommation   d’alcool   et   me´di-camenteuse   ont   e´te´ recueillis   aumoyen   d’un   questionnaire.En   raison   dutest   dege´notoxicite´ pre´vu,   des   crite`res   d’exclu-sion   comple´mentaires   ont   e´te´ de´finis   :ante´ce´dents   de   chi-miothe´rapie   et/ou   radiothe´rapie,   traitements   en   cours   a` basede   me´dicaments   connus   pour   eˆtre   mutage`neset/ou   toxiquespour   la   reproduction.Les   sujets   inclus   dans   l’e´tude   ont   e´te´ tous   informe´s   desobjectifs   del’e´tude   etont   accepte´ a` cette   fin   un   pre´le`vementdu   sang   pe´riphe´rique.Le   comite´ d’e´thique   me´dicale   de   l’hoˆpital   Farhat   Hached   deSousse   a   donne´ son   accord   pour   la   re´alisation   de   cette   e´tude. Description   du   postedetravail Le   formalde´hyde   estutilise´ en   tant   que   fixateurpourpre´-server   l’inte´grite´ desstructures   cellulairesdans   denombreu-ses   applications.L’expositionaux   vapeurs   de   formalde´hydeest   susceptibledesurvenirlorsde   diverses   taˆches:   dilutionde   formalde´hyde,remplissage   desflacons,   re´ceptiondespre´le`vements,   e´tudesmacroscopiquesdespie`ces   anatomi-quesfixe´es,maintenanceetutilisationdes   l’automate   a`inclusion. Mesuredu   niveau   atmosphe´riquedeformalde´hyde La   de´terminationdelaconcentration   atmosphe´rique   enformalde´hyde   ae´te´ faite   a` l’aide   d’un   badgede   pre´le`ve- ment   passif    situe´ a` la   hauteur   des   voiesrespiratoirespendant24   heures   dans   lasallede   macroscopie   (la   salleou`   lamanipulation   du   formalde´hyde   est   la   plus   impor-tante).   La   de´sorptionduformalde´hyde   e´taitfaite   parl’adjonction   de2   mld’ace´tonitrile.   L’analysee´taitre´alise´eparchromatographie   en   phaseliquide   munied’unde´tec-teur   UV.Trois   pre´le`vements   atmosphe´riques   ont   e´te´ re´alise´s,   lepre-mier   est   pendant   unejourne´enormale   dutravail   etles   deuxautres   ont   e´te´ effectue´s   pendant   les    jours   de   vidange   desflacons   etl’e´limination   des   de´chets   qui   sefont   ge´ne´ralementchaque   mercredi   dechaque   semaine. Testdes   micronoyaux Une´chantillon   de   5ml   de   sangtotal   a   e´te´ pre´leve´ sur   tubehe´parine´ pour   chaque   sujet   appartenant   aux   populationsexpose´e   ette´moin.   Le   testdes   micronoyaux   avec   blocagede   la   cytodie´re`sea   e´te´ re´alise´ selon   la   technique   deFenech. Risque   ge´notoxique   dans   un   laboratoire   d’anatomopathologie 371  Brie`vement,   la   culture   ae´te´ re´alise´e   par   addition   de   0,7ml   desang   total   a` 9,3   ml   demilieu   199   supple´mente´ ense´rum   fœtalbovin,   he´parine,   antibiotiques   etphytohe´magglutinine   pen-dant   72   heures.   La   cytochalasine   B   a   e´te´ ajoute´e   a` la   44 e heure.A` 72   heure,   les   cellules   ont   e´te´ soumises   a` unchoc   hypo-tonique,   fixe´es,   e´tale´es   se´che´es,   puis   colore´esauGiemsa.   Pourchaque   sujet,   1000   lymphocytes   binucle´e´s   ont   e´te´ observe´s   etla   fre´quence   de   lymphocytes   binucle´e´s   micronucle´e´sa   e´te´ de´termine´e   etlalecture   des   lames   e´tait   faite   en   double   insu[6–8].  Analyses   statistiques L’analyse   statistique   a   e´te´ faite   a` l’aide   d’un   logiciel   Epi   info W pour   la   comparaison   de   la   distribution   des   variables   quanti-tatives   entre   les   deux   populations.   Ladistribution   des   varia-bles   qualitatives   a   e´te´ compare´e   par   letest   Khi 2 de   Pearsoncorrige´ selon   Yates.   Larecherche   decorre´lations   entre   deuxvariables   quantitatives   ae´te´ teste´e   a` l’aide   du   test   de t  Student   et   Anova.Le   seuil   de   significativite´ est   fixe´ a` 5   %   (  p   < 0,05). Re´sultats Caracte´ristiquesge´ne´ralesdes   deuxpopulations Notre   population   a` l’e´tude   ae´te´ compose´e   de   62   personnes   :31   e´taient   expose´s   auformalde´hydeet31te´moins   (non   expo-se´s).Les   deux   groupes   pre´sentent   des   caracte´ristiques   similairesen   termes   de   sexe,d’aˆge   et   des   habitudes   tabagiqueset   alcooliques   (tableau   I) .Les   expose´s   sont   re´partis   selon   leurs   cate´goriesprofessionnelles   :22,6   %   e´taient   des   me´decins,   19,3   %   desinfirmiers,   9,7   %   des   ouvriers   etla   majorite´ (48,4%)   e´taientdes   techniciens   dulaboratoire.L’anciennete´ professionnelle   qui   rejoint   l’anciennete´ del’exposition   auformalde´hyde   varie   de   1   a` 30ans   avecunemoyenne   de   15ans.La   dure´e   d’exposition    journalie`re   e´tait   tre`svariable   d’unepersonne   a` l’autre,   selon   la   cate´gorie   et   les   taˆches   profes-sionnelles.   Ladure´e   moyenne   par    jour   e´tait   de   2,5   heures.Leport   des   e´quipements   de   protection   individuelle   ae´te´ retrouve´ chez   82   %   des   sujets   expose´s,   ilsse   limitent   essen-tiellement   aux   gants   etparfois   a` des   bavettes. Me´trologie   d’ambiance Le   dosage   atmosphe´rique   du   formalde´hyde   dans   la   salle   demacroscopie   au   laboratoire   d’anatomopathologie,   la   salle   ou`la   manipulation   du   formalde´hyde   est   la   plus   importante,   are´ve´le´ des   concentrations   de   0,16,   1,80   et3,43   ppm. Test   des   micronoyaux Letestdes   micronoyaux   a   e´te´ re´alise´ chez   31   travailleursexpose´s   auformalde´hyde   etchez   31te´moins.Le   taux   des   lymphocytes   binucle´e´s   micronucle´e´se´tait   signifi-cativement   plus   e´leve´ dans   la   population   expose´e   (49,25    18,67 % )   que   dans   lapopulation   te´moin   (7,08    4,62 % )avec  p   <   0,05   (tableau   II) .Le   taux   de   lymphocytes   binucle´e´s   micronucle´e´s   e´tait   corre´le´significativement   avecl’aˆge   dans   la   population   des   expose´s(  p   =0,04).   Ile´tait   nettement   plus   e´leve´ chez   les   hommes   parrapport   aux   femmes   avec   une   diffe´rence   a` lalimite   delasignificativite´ (  p   =0,05).Les   me´decins   pre´sentaient   letaux   leplus   faible   mais   larelation   e´tait   non   statistiquement   significative   par   rapportaux   autres   cate´gories   professionnelles   (  p   =0,42).Le   tauxdes   lymphocytes   binucle´e´s   micronucle´e´s   augmenteavec   l’anciennete´ de   l’exposition   avec   une   relation   statistiquea` la   limite   de   lasignificativite´ (  p   =0,05).En   revanche,   il   n’existe   pas   de   relation   avec   la   dure´e    journa-lie`re   d’exposition   ni   avecle   port   des   moyens   deprotection   etles   re´sultats   dutestdes   micronoyaux. A.   Brahem   et   al.   Archives   des   Maladies   Professionnelles   et   de   l’Environnement   2011;72:370-375 Tableau   ICaracte´ristiques   ge´ne´rales   des   populations   te´moin   et   expose´e. Te´moins   (  n   =   31)Expose´s   (  n   =   31) Sexe(homme)   12   (38,7   %)   12   (38,7   %)Aˆge(ans)   43,00      9,28   42,16      8,95Tabagisme   Non   =   28   (90,3   %)Oui   =   3(9,7   %)Non   =   28   (90,3   %)Oui   =3   (9,7   %)Alcoolisme   Non   NonPrise   des   me´dicaments   ge´notoxiques   Non   Non Tableau   IIDistribution   du   taux   de   lymphocytes   binucle´e´smicronucle´e´sdans   les   populations   expose´eette´moin. Te´moin   (  n =31)   Expose´e   (  n   =31) Tauxmoyen   ( % )7,08   49,25E´cart-type   4,62   18,67Taux   minimal   ( % )211Tauxmaximal   ( % )   20   77Signification    p =   0,03 372  Au   sein   de   la   population   des   expose´s,   quatre   personnesavaient   des   ante´ce´dents   familiaux   decancer,   mais   on   n’apas   objective´ de   corre´lation   statistiquement   significativeentre   les   re´sultats   du   test   de   micronoyaux   etles   ante´ce´dentsde   ne´oplasie.Dans   lapre´sente   e´tude,   les   habitudes   tabagiques   ne   modi-fient   pas   les   re´sultats   dutestdemicronoyaux. Discussion En   anatomopathologie,   le   formalde´hyde   est   employe´ entantque   fixateurpourpre´serverl’inte´grite´ des   structures   cellulairesdans   plusieurs   applications.   L’exposition   aux   vapeurs   de   for-malde´hyde   est   susceptible   desurvenir   lorsde   diversestaˆches.En   milieu   hospitalier,   l’inhalation   est   la   principale   voie   d’expo-sition   a` cette   substance   tre`s   volatile   qui   se   dispose   facilementdans   les   voies   respiratoires,   principalement   dans   leur   partiesupe´rieure.   Le   contact   cutane´ est   e´galement   courant   enmilieuprofessionnel   mais   l’absorption   cutane´e   est   re´duite   [9].Dans   le   cadre   de   l’e´valuation   de   l’exposition   auformalde´hydedans   le   laboratoire   d’anatomopathologie,   de   nombreusessituations   de   non-conformite´ ont   e´te´ re´ve´le´es   par   la   simpleobservation   des   installations   et   des   organisations   dans   cesstructures   [10].Parmi   les   de´faillances   constate´es,   nous   signalons   l’absence   deconformite´ des   flaconsdestine´sa` recueillir   despie`ces   anato-miques,   le   nonstockage   decontenant   dans   une   armoire   venti-le´e   et   l’existence   d’une   hotte   aspirante   nonfonctionnelle.La   manipulation   de   grandes   quantite´sde   formalde´hyde   dansces   conditions,   nous   aconduits   a` mettre   en   place   une   e´tuded’e´valuation   des   risques   chimiques   associant   une   me´trologieet   une   biome´trologie.   Lesmoyens   qu’on   pre´dispose   pourquantifier   les   concentrations   atmosphe´riques   en   formalde´-hyde   se   sont   limite´sa` unbadge   de   pre´le`vement   passif,pendant   24   heures,   place´ a` lahauteur   des   voies   respiratoiresde   l’individu.Le   premier   pre´le`vement   d’air   re´alise´ a` la   salle   de   macroscopie(0,16   ppm)   e´tait   nettement   infe´rieur   a` la   valeur   moyenned’exposition   (VME)   (0,5   ppm)   [3].En   revanche,   desexpositions   plus   importantes   peuvent   sur-venir   soit   ponctuelles   oupendant   des    jours   particuliers   ou`   lamanipulation   du   formalde´hyde   est   plus   importantes   (l’e´limi-nation   des   de´chets   etlevidange   des   flacons)   comme   lemontrent   les   deux   autres   dosages   comple´mentaires   (1,80   et3,43   ppm).Devant   l’incertitude   de   ces   mesures,   la   mise   en   œuvre   destests   de   ge´notoxicite´ sur   les   lymphocytes   pe´riphe´riques   pre´-sentait   tout   son   inte´reˆt.Nos   re´sultats   obtenus   avec   letest   des   micronoyaux   montrentque   des   remaniements   chromosomiques   de   nombre   et/ou   destructure   ont   lieuau   niveau   des   lymphocytes   pe´riphe´riquesdes   sujets   travaillant   dans   lelaboratoire   d’anatomopatholo-gie   avec   une   diffe´rence   statistiquement   significative   compa-rativement   a` la   population   des   te´moins.   Ces   re´sultats   sont   enaccord   avec   divers   travaux   mene´s   sur   les   cellules   e´pithe´lialeset   les   lymphocytes   pe´riphe´riques   (tableau   III) .Suruda   etal.   ont   examine´ l’effet   de   l’exposition   a` bas   niveaude   formalde´hyde   chez   un   groupe   de   29   e´tudiants   d’entrepre-neur   de   pompes   fune`brespendant   un   cours   d’embaumement.Les   tests   dege´notoxicite´ sur   les   cellules   e´pithe´liales   de   lamuqueuse   buccale   ont   montre´ uneaugmentation   de   12   foisdans   la   fre´quence   des   micronoyaux,   la   fre´quence   des   lym-phocytes   micronucle´e´s   aaugmente´ 26   %   etcelle   des   micro-noyaux   e´pithe´liaux   nasaux   aaugmente´ de22   %   au   cours   delape´riode   d’e´tude   [11].Ying   etal.ont   e´value´ la   fre´quence   demicronoyaux   sur   deslymphocytes   etsur   les   cellules   buccales   etnasales   de25e´tu-diants   d’anatomie   qui   ont   e´te´ expose´s   a` l’alde´hyde   formiquesur   une   pe´riode   de   huit   semaines.   Une   augmentation   de   lafre´quence   des   micronoyaux   a   e´te´ observe´eau   niveau   descellules   e´pithe´liales   nasales   etbuccales   apre`sexposition   auformalde´hyde,   mais   aucune   augmentation   significative   de   lafre´quence   des   micronoyaux   dans   les   lymphocytes   pe´riphe´-rique   n’ae´te´ trouve´e   [12].Re´cemment,   une   e´tude   a   e´te´ mene´e   pour   e´valuer   l’effetge´notoxique   del’exposition   professionnelle   au   formalde´hydechez   59   techniciens   du   laboratoire   d’anatomopathologie.   Letaux   des   lymphocytes   binucle´e´smicronucle´e´s   e´tait   sensible-ment   plus   e´leve´ chez   les   anatomopathologistes   que   chez   leste´moins   (  p =   0,001)   [4].Orsie`re   etal.   onte´galement   rapporte´ une   fre´quence   sensible-ment   plus   e´leve´e   des   micronoyaux   monocentrome´rique   chezles   anatomopathologistes   que   chez   les   te´moins   (  p < 0,001),tandis   que,   aucune   diffe´rencen’a   e´te´ obtenue   dans   la   fre´-quence   des   micronoyaux   acentromerique   entre   les   deuxgrou-pes,   sugge´rant   un   effet   aneuge`ne   duformalde´hyde   [4].Les   effets   aneuge`nespotentiels   du   formalde´hyde   ont   e´te´e´galement   sugge´re´s   invitro.   Pfuhler   et   Wolfont   rapporte´la   capacite´ du   formalde´hydedeselier   aux   filaments   dekinetochore-microtubule   au   niveau   de   l’axe   mitotique   enutilisant   les   tubulines   isole´es   du   cerveau   du   porc   [13].Par   ailleurs,   une   augmentation   dela   fre´quence   des   micro-noyaux   acentromeriques   a   e´te´ rapporte´e   dans   les   cellulesbuccales   et   nasales   des   e´tudiants   d’anatomie   avant   etapre`sune   classe   d’embaumement   de   90    jours,   sugge´rantun   effetclastoge`ne   duformalde´hyde   comme   me´canisme   primaire   deformation   de   micronoyaux   [14].Le   port   des   moyens   deprotection   individuelle   est   indispen-sable   contre   les   agressions   et   leseffets   ne´fastes   du   formal-de´hyde.   Cependant,   en   l’absence   des   mesures   depre´ventionsge´ne´rales,   leur   efficacite´ semble   eˆtre   limite´e.De   cefait,   notre   e´tude   n’a   objective´ aucune   corre´lationstatistiquement   significative   entre   leport   des   e´quipementsde   protection   (qui   se   limite   essentiellement   auport   des   gants)et   les   re´sultats   des   tests   de   ge´notoxicite´ car   leformalde´hydeest   un   produit   tre`s   volatil   et   peut   pe´ne´trer   a` l’organisme   partoutes   les   voies   (cutane´es,   respiratoires   etdigestives). Risque   ge´notoxique   dans   un   laboratoire   d’anatomopathologie 373  La   fre´quence   de   lymphocytes   micronucle´e´s   est   un   parame`trebiologique   qui   n’a,   a` ce    jour,   aucune   valeur   individuelle.D’une   manie`re   ge´ne´rale,   bien   que   cette   approche   bioge´no-toxicologique   nous   permette   de   de´terminer   des   e´ve´nementsbiologiques   contemporains   de   l’exposition   dont   la   nature   estparfaitement   connue   pour   eˆtre   a` l’origine   de   l’initiation   descancers,   cese´ve´nements   biologiques   quantifie´sne   sont   passyste´matiquement   associe´s   au   de´veloppement   d’un   proces-sus   carcinoge`ne.Dans   les   e´tudes   de biomonitoring ,il   est   important   de   tenir   encompte   l’influence   des   facteurs   majeurs   de   confusion   telsquele   sexe,   l’aˆge   et   les   habitudes   tabagiques.En   effet,   les   connaissances   actuelles   sur   l’effet   dusexe   sur   lesdommages   ge´ne´tiques   montrent   une   augmentation   dela   fre´-quence   de   micronoyaux   de1,5   fois   chez   les   femmes   par   rapportaux   hommes   [15],c’estqui   n’e´tait   pas   lecas   dans   notre   e´tude.L’influence   dusexe   sur   letest   des   micronoyaux   peut   eˆtreexplique´e   par   les   phe´nome`nes   aneuge`nes   impliquant   lechro-mosome   X   [16,17].Notre   e´tude   a   montre´ que   les   fre´quences   de   micronoyauxtendent   a` augmenter   avec   l’aˆge,   cela   a   e´te´ de´montre´ pard’autre   travaux   et   explique´ par   l’augmentation   progressive   del’instabilite´ spontane´e   des   chromosomes   etpar   laperte   del’efficacite´ dans   les   me´canismes   de   re´paration   d’ADN   quipeuvent   avoir   comme   conse´quence   l’accumulation   des   le´sionsge´ne´tiques   avec   l’aˆge   [4,18].Le   tabagisme   est   un   facteur   confondant   important   qu’on   doiten   tenir   compte   dans   notre   e´tude   car   la   fume´e   de   tabaccontient   un   nombre   e´leve´ de   substances   ge´notoxiques   etcance´roge`nes.   Le   tabac   est   conside´re´ maintenant   l’exempletype   d’un   mutage`ne   syste´mique   pour   l’homme   [19].En   revanche,   la   pre´sente   e´tuden’apas   mis   en   e´vidence   unecorre´lation   statistiquement   significative   entre   les   marqueursde   ge´notoxicite´ et   letabagisme.Au   total,   ilapparaıˆt   que   l’emploi   du   test   de   micronoyaux   poure´valuer   le   risque   d’eˆtre   expose´ a` unenvironnement   ge´noto-xique   s’ave`retre`sutile.   Dans   notre   e´tude,   l’application   destests   de   ge´notoxicite´ dans   la   surveillance   d’une   population A.   Brahem   et   al.   Archives   des   Maladies   Professionnelles   et   de   l’Environnement   2011;72:370-375 Tableau   IIILes   re´sultats   des   diffe´rentes   e´tudes   sur   l’effet   ge´notoxique   du   formalde´hyde. Cellules   nasales(expose´/te´moin)   (  %  )Cellules   buccales(expose´/te´moin)   (  %  )Lymphocytes   pe´riphe´riques(expose´/te´moin)(  %  ) Ballarin   et   al.15   expose´s/15   te´moins(1992)   [20]0,9/0,25   n.d.   n.d.Suruda   et   al.29   expose´s(1993)   [11]0,5/0,41   0,6/0,046   n.d.Titenko-Holland   et   al.28   expose´s(1996)   [14]2,5/2   2/0,6   n.d.Ying   et   al.16   expose´s/23   te´moins(1997)   [12]1,9/1,2   n.d.    p   <   0,05Heet   al.13   expose´s/10   te´moins(1998)   [21]n.d.   n.d.   6,38/3,15Burgaz   et   al.23   expose´s/25   te´moins(2001)   [22]1/0,61   7,1/3,3   n.d.Sari-Minodier   et   al.10   expose´s/27   te´moins(2001)   [23]n.d.   n.d.   18,8/8,8Yeet   al.18   expose´s/23   te´moins(2005)   [24]2,7/1,25   n.d.   8,24/6,38Orsie`reet   al.59   expose´s/37   te´moins(2006)[4]n.d.   n.d.   16,9/11,1Solange   Costa   etal.30   expose´s/30   te´moins(2008)   [5]n.d.   n.d.   5,47/3,27Notre   e´tude31expose´s/31   te´moinsn.d   n.d   49,25/7,08 374
Related Search
Similar documents
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks